Communiqué du groupe :

- Suite à un regroupement, un nouveau forum météorologique verra le jour en septembre 2019. Pour mieux l’aborder, ce nouveau site web répondra en particulier aux besoins scientifiques, universitaires, spécialistes, et aux passionnés qui seront enregistrés.

- Par ailleurs les événements proposés dans ce forum seront nombreux et variés : discussions (modérateurs indépendants), prévisions, conférences, événements, cartographies numériques des nivôse, stations météorologiques, capteurs de radioactivité et de pollution, photos, vidéos, et autres domaines…

- Nous tenons à préciser que nos relevés sont issus uniquement par des capteurs « et/ou » transmetteurs professionnels appartenant au groupe.

- Futurs noms de domaine déposé à l’INPI.

- CNIL en cours.

 

Responsable département Europe base Suisse.

Roderich Piguet-Layet

Aller au contenu
Groupe Localsat - Nous avons un temps d'avance

Sphagnum

Membre
  • Compteur de contenus

    356
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Sphagnum a gagné pour la dernière fois le 12 décembre 2016

Sphagnum a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

4 Neutral

À propos de Sphagnum

  • Rang
    Cirrostratus

Profile Information

  • Ville de résidence
    Jura
  1. Relevés janvier 2019

    Des -22°C / -23°C aux thermomètres des voitures à la Pesse. Étonnant que votre sonde n'ait mesuré que -14,7°C.
  2. Relevés janvier 2019

    Une Mirage 2000 se serait crashé entre Mignovillard et Mouthe, des débris et un parachute ont d'ailleurs été retrouvés dans la combe noire. https://www.estrepublicain.fr/edition-haut-doubs/2019/01/09/haut-doubs-un-mirage-2000-disparu-suspicion-de-crash
  3. Relevés février 2018

    pour le -22,5°C, c'était le 19/01/2017
  4. Relevés février 2018

    Eh bien ! quelle valeur ! Dis-toi, Marc (Taf95), que depuis janvier 2013 je n'ai jamais relevé de température plus basse dans les marais d'Andelot à 1m50 du sol (minima à -22,5°C) ! bien que j'ai loupé février 2012 dont j'estime la Tn à environ -26°C, et décembre 2010 à -30°C. Ça en dit, en tout cas, long sur le potentiel de la combe de la Cailleuse !
  5. Val de Mouthe

    Dans le 63, les cratères des puys sont généralement des dépressions fermées. Ex : le Puy Pariou qui est un bon candidat pour un TAF fermé. Non à ma connaissance, aucune ville n'est dans un TAF fermé en France. Concernant le secteur des Pontets/Rondefontaine/Reculfoz, il y a effectivement plusieurs cuvettes fermées marécageuses (ex: les Biez).
  6. Val de Mouthe

    Bonsoir Emma, est ce que tu peux éviter d'utiliser des sigles ? car ça devient très difficile de te suivre. Peux-tu donc éditer ton message ou nous préciser ce que veulent dire LBC, LSM et LCN ? L'étude de la géomorphologie du coin suffit pourtant à classer le Val de Mouthe dans la catégorie des dépressions ouvertes, car il n'y existe pas de point bas à l'inverse d'une dépression fermée comme celle de la Brévine. Aussi, je me demande si tu visualises réellement ce qu'est une dépression fermée ? Quand on descend dans une dépression fermée depuis son bord, on finit inévitablement par atteindre une altitude minimale depuis laquelle on ne peut que remonter, quelque soit la direction que l'on prend : c'est le point bas. Dans une dépression ouverte, un tel endroit n'existe pas car on peut toujours descendre plus bas en altitude. Dans le cas du Val de Mouthe, en suivant le cours du Doubs on descend continuellement en altitude mais on atteint jamais de point bas si bien qu'on finit par sortir du TAF par une ouverture étroite. Dans le cas de la Brévine, on descend en altitude jusqu'à atteindre un point bas qui doit être du côté du lac des Taillères (si je ne me trompe pas) et depuis cet endroit on ne peut que remonter en altitude. Donc le Val de Mouthe ne peut pas être considéré comme une dépression fermée car d'un point de vue géomorphologique cette dépression n'est pas fermée. Il n'y a pas à aller chercher plus loin, le terme de "dépression ou combe fermée" désigne un type bien particulier de dépression dont le Val de Mouthe ne fait pas parti. Des exemples de grandes dépressions fermées : Combe Noire, Sèche des Amburnex, Sèche de Gimel, Val de Joux, la Brévine, le Grandvaux de Saint-Pierre à Chaux-des-Prés, Chapelle-des-Bois, Besain, etc.
  7. Val de Mouthe

    D'ailleurs le lac d'air froid fuit également par Gellin à partir d'une épaisseur de l'ordre de 10 m. En comparaison à Combe Noire, le lac d'air froid doit atteindre bien les 30 m d'épaisseur avant de fuir, ça signifie qu'il y a une couche d'environ 30 m d'air froid confiné non brassé au point bas de la combe.
  8. Val de Mouthe

    A partir du moment où il y a un échappatoire, il y a une brèche par lequel l'air froid s'écoule certes lentement mais continuellement et donc on ne peut pas parler de dépression fermée. D'ailleurs il faut s'imaginer que l'air fuit sur une hauteur de plusieurs mètres voir dizaines de mètre et non pas qu'au raz du sol, le volume perdu est donc important même si l'ouverture est étroite est peu pentue. L'air n'est donc pas confiné dans la dépression et son refroidissement est considérablement moins important que dans un TAF fermé, c'est pourquoi Mouthe a des Tn souvent 10-15°C plus chaude qu'à Combe Noire en hiver.
  9. Val de Mouthe

    Cela dit la Bienne a en partie creusé son lit dans un synclinal au niveau des gorges de la Bienne...
  10. Val de Mouthe

    Le "Val de Mouthe" est bien dans un val au sens géologique puisqu'il s'agit d'un synclinal. En revanche le "Val de Bienne" n'en est pas un. Une combe au sens géologique est une dépression qui entaille le sommet d'un pli anticlinal. Elle est d'origine karstique et constitue donc souvent une dépression fermée.
  11. La combe la plus froide du Jura

    Non, un particulier.
  12. J'ajouterais même juste après une bonne chute de neige ou du moins avant que la couche de neige ait été transformée par les rayons du soleil.
  13. Quelle est la marge d'erreur de la température ajustée ? J'imagine que le gradient d'inversion entre la surface de la neige et l'air à 1m50 de la surface de la neige dépend de très nombreux facteurs, je pense à la nébulosité, le vent, l'humidité de l'air, l'épaisseur de la couche de neige, la qualité de la neige et même des caractéristiques propres au trou à froid étudié.
  14. La combe la plus froide du Jura

    Je connais déjà l'histoire, mais de mémoire on se demandait où avait été réalisée la mesure. Réponse : Chaudezembre.
  15. La combe la plus froide du Jura

    Je suis par contre tombé sur cet article dans lequel il est fait mention de la mesure du -28°C de 2012 à la Pesse dont on avait parlé à l'époque sur IC : http://www.leprogres.fr/environnement/2017/01/07/le-grandvaux-la-petite-siberie-du-haut-jura-avec-18-c-a-saint-pierre La mesure a été réalisée dans une des combes fermées de Chaudezembre.
×