Aller au contenu
Groupe Localsat - Nous avons un temps d'avance

Nuages insolites

Une sélection de photos des nuages en forme les plus insolites et les plus incroyables.

Albums

  1. Phénomène du à la diffusion de "Rayleigh"

    Mis à jour

    • 9 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Lorsque la lumière traverse l'atmosphère, elle est donc diffusée dans toutes les directions, ce phénomène porte le nom de diffusion Rayleigh ( Robert John Rayleigh ( 1875 - 1947 ), physicien anglais, fut un précurseur dans le domaine de l'optique atmosphérique ). L'importance de cette diffusion est liée à la longueur d'onde de la radiation lumineuse. La longueur d'onde des radiations lumineuses va croissante du bleu vers le rouge, la lumière solaire est constituée de la somme d'une infinité de couleurs du rouge au bleu, qui constituent le spectre de la lumière blanche.
    admin
    Album créé par
    admin
  2. Kelvin-Helmholtz

    Mis à jour

    • 5 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Dans la plupart des cas, le cisaillement du vent crée une série de formations nuageuses le long de la cime des ondes de turbulences.
    Dans le cas de la formation de Kelvin-Helmholtz, cependant, les tourbillons sont plus puissants, et font apparaître ce nuage comme un train de vagues sur le point de déferler à l'approche de la rive.

    Cette forme d'instabilité se produit également dans les liquides et dans l'atmosphère extérieure de la Terre. Il a d'abord été décrit à la fin du XIXe siècle par le baron Kelvin (1824-1907), physicien écossais, et Hermann von Helmholtz (1821-1894), un physicien allemand - d'où le nom du nuage.

    Les ondes de Kelvin-Helmholtz sont probablement assez communes dans la haute troposphère, mais en général, l'humidité est insuffisante pour générer les nuages et rendre visible la structure.
    admin
    Album créé par
    admin
  3. Différents types de d'Altocumulus

    Mis à jour

    • 4 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    L'altocumulus est constitué de gouttelettes d'eau et parfois de cristaux de glace, et constitué de couches ou nappes de nuages blancs ou gris.

    L'altocumulus est un genre de nuage de l'étage moyen, qui apparaît à une altitude comprise entre 2 000 et 6 000 m. Son épaisseur est comprise entre 3 000 m (altocumulus stratiformis) et 6 000 m (altocumulus orageux ou altocumulonimbus)

    Il peut être formé par l'élévation d'une grande masse d'air puis de condensation dans une atmosphère instable. Il est souvent visible avant un orage.
    Il peut provoquer des concrétions de glace sur les avions.

    admin
    Album créé par
    admin
  4. Différents types de Stratus

    Mis à jour

    • 11 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Un stratus est un genre de nuage bas dont la base se trouve à des altitudes inférieures à quelques centaines de mètres. Lorsque cette base touche le sol, cela correspond à du brouillard.
    admin
    Album créé par
    admin
  5. Mammatus

    Mis à jour

    • 16 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Appelé aussi "Mamma", ce terme désigne des poches circulaires se trouvant à la base de nuages convectifs
    admin
    Album créé par
    admin
  6. Différents types de Cumulus

    Mis à jour

    • 10 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    En météorologie, un cumulus (en latin, amas) est un nuage. Il appartient à l'étage inférieur (base < 2 km d'altitude) mais peut s'élever jusqu'à l'étage moyen et atteindre ainsi plusieurs kilomètres d'épaisseur. Si les conditions sont instables il peut, par la suite, se transformer en cumulus congestus qui a la forme d'une tour, puis en cumulonimbus, la transition se faisant lorsque son sommet devient fibreux et aplati.
    admin
    Album créé par
    admin
  7. Asperatus

    Mis à jour

    • 6 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Un asperatus (du latin : brutal) est un type de nuage très rare, et fut proposé en 2009 à l'Atlas international des nuages de l'Organisation météorologique.
    admin
    Album créé par
    admin
  8. Altocumulus Lenticularis

    Mis à jour

    • 13 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Nous parlons ici des Altocumulus lenticularis, plus connus sous le nom de « nuages lenticulaires ». Ce sont en fait des formations nuageuses de forme ronde ou ovoïde, apparaissant en moyenne et haute altitude (à partir de 2 000 mètres).

    Dans certains cas, ils peuvent présenter des formes plus originales : allongés, ondulés ou superposés.

    Les nuages lenticulaires marquent la présence d’une onde stationnaire, c’est à dire de courants aériens adoptant un profil ondulatoire sinusoïdal. Une telle onde peut être créée quand deux masses d’air se rencontrent, obligeant l’une des deux à passer au dessus de l’autre. Elle peut aussi se former lorsque les courants aériens rencontrent un relief et sont obligés de s’élever. On parle alors d’ « onde orographique ».

    Les caractéristiques de l’onde stationnaire dépendent de la vitesse du vent, des variations de relief, de la pression, de la température.

    Les nuages lenticulaires se forment lorsque la masse d’air attaque la partie ascendante de l’onde sinusoïdale : elle se refroidit et la vapeur d’eau qu’elle contient se condense. Puis la masse d’air attaque la partie descendante : elle se réchauffe alors, ce qui provoque l’évaporation des gouttelettes d’eau. Les nuages lenticulaires apparaissent donc au sommet des ondes. Ils apparaissent du côté ascendant de l’onde et se défont du côté descendant, ce qui donne l’impression qu’ils sont immobiles. Et ceci même par vents forts.

    PeterB_N4
    Album créé par
    PeterB_N4
  9. Morning Glory cloud

    Mis à jour

    • 4 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Le "Morning Glory Cloud" est un nuage tubulaire rare et impressionnant qui apparait à différents endroits du globe, mais qui peut se prévoir tous les ans à la même période uniquement en Australie, dans le golfe de Carpentarie. Il peut atteindre plusieurs centaines de kilomètres de long et les scientifiques n'ont pas encore entièrement expliqué sa formation
    PeterB_N4
    Album créé par
    PeterB_N4
  10. Brouillard d'advection

    Mis à jour

    • 7 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Le brouillard est la suspension dans l'atmosphère de très petites gouttelettes d'eau réduisant la visibilité au sol à moins d'un kilomètre. Les gouttelettes d'eau sont maintenues en suspension par les mouvements turbulents de l'air, leurs charges électriques identiques les écartent les unes des autres. Le brouillard est en fait un nuage dont la base touche le sol.
    admin
    Album créé par
    admin
  11. Cumulonimbus

    Mis à jour

    • 13 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Le cumulonimbus, de la famille des cumulus, est le nuage qui présente la plus grande extension verticale. Sa base se situe en général de quelques centaines de mètres à 3500 mètres du sol. Son sommet dépasse parfois la tropopause; il peut donc culminer à des altitudes allant de 8 000 à 18 000 mètres. En fin d'évolution, sa partie supérieure ressemble à une enclume, et l'on parle alors de cumulonimbus capillatus, par opposition au cumulonimbus calvus (étape de transition entre le cumulus congestus, et le cumulonimbus capillatus). Par extension, l'expression « enclume du Cb » désigne généralement sa partie supérieure qui persiste souvent après la perte d'activité du nuage. Cette enclume devient alors un cirrus spissatus cumulonimbogenitus (cirrus épais né d'un cumulonimbus). Le cumulonimbus est souvent associé à des phénomènes violents comme les fortes averses, la foudre, les tornades, les rafales descendantes et la grêle.
    PeterB_N4
    Album créé par
    PeterB_N4
  12. Cumulus virga

    Mis à jour

    • 2 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Précipitation n’atteignant pas le sol, soit formé de cristaux de glace qui se subliment ou de gouttes liquides qui s'évaporent sous un nuage en passant dans une couche épaisse d'air non saturé
    admin
    Album créé par
    admin
  13. Cirrocumulus

    Mis à jour

    • 6 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Un cirrocumulus est un genre de nuage appartenant à l'étage supérieur et situé à une altitude comprise entre 5000 et 11000 m. Rarement observé, il est en forme de fleur de coton.
    admin
    Album créé par
    admin
  14. Différents types de Stratocumulus

    Mis à jour

    • 2 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Le stratocumulus est un genre de nuage appartenant à l'étage inférieur et situé à une altitude comprise entre 500 et 2500 m. Son épaisseur est de 600 m. Il est d'origine convective, mais son extension verticale est immédiatement limitée par la stabilité de la couche supérieure. Visuellement, ce sont de larges masses sombres et arrondies, habituellement en groupe, lignes ou vagues. Pris isolément, ces nuages sont plus gros que ceux du type altocumulus et l'ensemble se situe à plus basse altitude (habituellement en dessous de 2000 mètres).

    La cause la plus fréquente de leur formation réside dans l'existence d'une couche limite composée d'air stable qui surmonte les courants ascendants et vient ainsi freiner le développement vertical de nuages convectifs (ceux-ci ont alors tendance à s'étaler latéralement au niveau de cette couche en donnant naissance à un banc de stratocumulus qui, parfois, subsiste seul après que les nuages convectifs se sont désagrégés.

    Des bancs de stratocumulus peuvent aussi se former par soulèvement ou agitation convective de stratus ou bien, au contraire, sous l'effet de nuages plus élevés : épaississement des éléments constitutifs d'altocumulus, évolution d'un nimbostratus, action de la turbulence et de la convection dans les couches d'air humidifiées par l'évaporation des précipitations issues d'altostratus ou de nimbostratus.

    admin
    Album créé par
    admin
  15. Cirrostratus

    Mis à jour

    • 1 image
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Un cirrostratus nuage appartenant à l'étage supérieur et situé à une altitude généralement au dessus de 5 500 mètres. Il est de même nature que le cirrus mais formant un voile continu translucide couvrant totalement ou partiellement le ciel.

    Le cirrostratus est souvent accompagné d'un petit halo et plus rarement des phénomènes qui lui sont associés, décrits sur la page halo (phénomène optique).

    Aucune précipitation ne lui est généralement associée. Mais comme le cirrus, il annonce l'arrivée d'une dépression.

    admin
    Album créé par
    admin
  16. Altocumulus flocus virga

    Mis à jour

    • 2 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    l'altocumulus flocus virga. Cette sorte de grosse méduse est produite par la chute de particules de glace à partir d'une perturbation locale de l'étage moyen.
    admin
    Album créé par
    admin
  17. Noctulescents

    Mis à jour

    • 2 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Les nuages noctulescents, aussi connus sous le nom de nuages polaires mésosphériques, sont des formations atmosphériques de très haute altitude.
    admin
    Album créé par
    admin
  18. Iridescents

    Mis à jour

    • 2 images
    • 0 commentaire
    • 0 commentaire sur l’image
    Lorsque dans le ciel, passent des nuages minces et humides, les couleurs de ces derniers sont légèrement diffractées, soit sur leurs bords, soit en anneaux coronaux quand la taille des gouttelettes qui les composent est exactement uniforme.

    Ces phénomènes lumineux qui sont parmi les plus courants (environ 100 fois par an) et qu'il n'est pas rare d'apercevoir en avion, se forment de préférence en présence d'altocumulus, de cirrocumulus et surtout d' altocumulus lenticularis (« nuages lenticulaires »).

    Beaucoup plus fréquents que les nuages nacrés, le nom d'« irisation » vient d'Iris, la déesse grecque, messagère ailée des dieux, personnification de l'arc-en-ciel.
    PeterB_N4
    Album créé par
    PeterB_N4
×